Quel transport écologique choisir pour se déplacer en ville ?

La pollution atmosphérique causée par le transport a considérablement augmenté par rapport à la pollution industrielle. La qualité de l’air en ville étant sévèrement affectée suite aux pics de pollution plus fréquents, les solutions de déplacement propres deviennent de plus en plus attirantes afin de réduire l’impact environnemental des transports. Les moyens de transport écologique sont diversifiés selon la taille de la ville et peuvent se révéler économiques, rapides tout en restant confortables.

Tramway, le retour

Évincé depuis les années 1960 par l’avancée technologique et l’amélioration des véhicules individuels, le tramway retrouve progressivement une place conséquente dans le domaine du transport public. Cette méthode de transport combine à la fois le mode de déplacement du train et le système de multiples arrêts de l’autobus. Le tram fonctionne à l’électricité et demeure écologique ainsi que durable en tant que moyen de transport dans une grande agglomération.

Circulant à une vitesse moyenne de 20 km/h, le tramway est significativement plus rapide qu’un bus et reste capable de transporter un nombre plus important de passager, tout en étant insensible aux phénomènes d’embouteillages affectant les véhicules à moteurs. De ce fait, ces derniers sont souvent ponctuels et les risques d’accidents sont également réduits. Toutefois, en cas d’accident, la ligne de tramway sera interrompue partiellement ou entièrement.

Le transport classique : le bus

L’autocar est le mode de transport écologique par excellence sur la route, et permet notamment de diminuer le nombre de voitures en donnant la possibilité de transporter plusieurs passagers. Sa consommation de carburant est relativement basse (entre 0,6 L à 0,9 L de diesel tous les 100 km) et s’accompagne d’un faible rejet de gaz à effet de serre.

Dans les milieux urbains, le bus est un véhicule hybride et fonctionne avec du carburant doublé d’un moteur électrique. La transition vers des bus circulant uniquement sur l’énergie électrique devra en revanche inclure l’utilisation de batteries supplémentaires, dont le taux de recyclage ne dépasse pas 85 %.

Le vélo : combiner le sport et le déplacement

Le vélo est la solution de transport la plus efficace et la plus écologique (à l’exception de la marche à pied) dans une zone urbaine. En effet, pour une distance comprise entre 1 et 5 km, celui-ci correspond directement au moyen de déplacement le plus rapide et couvrira par exemple un trajet de 3 km en 15 mn avec une vitesse de 12 km/h. L’usage d’une bicyclette permet d’ailleurs de contourner les embouteillages et les évènements stressants du matin, et le gain de temps sera d’autant plus satisfaisant car le vélo représente une activité physique conséquente.

La personnalisation rend le vélo encore plus versatile, telle l’ajout d’un moteur dans le but parcourir des distances plus longues sans se fatiguer. Les risques d’accidents sont cependant accrus pour les cyclistes, et il est recommandé de prendre toutes les précautions nécessaires afin d’éviter de se faire littéralement rouler.

Comment voyager de manière écologique ?