Pourquoi notre consommation d’avocat est un désastre écologique…

En raison de la demande croissante d’avocat dans les pays occidentaux, les agriculteurs veulent augmenter la taille de leurs exploitations. La situation pose des problèmes environnementaux, notamment la déforestation et l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre.

Un vrai problème pour l’environnement

La surconsommation d’avocat écologie vire à la catastrophe. De plus en plus d’arbres sont coupés pour fabriquer des caisses de transport pour avocats, ce qui aggrave encore le manque d’eau et détruit les puits de carbone. Des hectares de forêts sont abattues pour faire place à des plantations d’avocats. L’agriculture intensive contribue par nature aux émissions de gaz à effet de serre et exerce une pression sur les ressources en eau locales.

Des lits de rivières asséchés

La production de ce fruit nécessite beaucoup d’eau, il faut jusqu’à 1 000 litres d’eau pour produire 1 kg d’avocats, soit environ 3 avocats. Les cours d’eau naturels et les sources d’eau des espèces animales locales sont détournés. Les lits de rivières sont asséchés depuis longtemps. Dans certain pays, l’eau est privatisée, c’est donc une marchandise. Ceux qui paient le plus peuvent obtenir des licences d’eau, même à vie, la surconsommation d’avocat écologie met en jeu le bien être de toute une population. Ainsi, pendant que les populations locales survivent avec de l’eau acheminée par camion, des dizaines de milliers d’hectares de plantations d’avocats sont arrosés par des réservoirs artificiels.

Les gestes à adopter pour préserver l’environnement

Il y a quelques solutions pour rendre nos gestes écologique. Les agriculteurs peuvent faire beaucoup pour développer leurs cultures de manière plus durable, comme minimiser autant que possible l’utilisation d’engrais, de pesticides et d’eau en l’utilisant avec plus de précision et en adoptant des technologies agricoles modernes pour améliorer l’efficacité et réduire les émissions de gaz à effet de serre. Il y a aussi la part de responsabilité des consommateurs. Plus on en mange loin du lieu de production, plus l’impact sur l’environnement est grand. L’empreinte carbone d’un avocat dépend de la façon dont il a été cultivé et de son transport. Faut-il arrêter la surconsommation d’avocat écologie ? Ou changer nos régimes pour un produit plus durable ? Tout geste écologique peut aider à préserver notre environnement. Pour ne pas basculer dans l’extrême ni culpabiliser, il faut faire un achat réfléchi. Une fois que vous avez acheté un avocat, la meilleure chose à faire est de vous assurer qu’il ne soit pas gaspillé.

Adopter une poule c’est aussi faire un geste pour la Planète !
Objectif réduction des bouteilles en plastique : comment s’y prendre au quotidien ?