Achat d’engrais organiques aux meilleurs prix en ligne

engrais organiques

Les engrais organiques proviennent de la transformation de matières vivantes qu’elles soient d’origine animale, humaine ou végétale. Ce type d’engrais est bon pour l’environnement, mais il faut cependant éviter de se ruiner en prenant en compte le budget de la maison. Ces engrais créent également un sol sain et nourrissent bien les plantes. Ainsi, les aliments extraits du sol par les plantes sont nutritifs.

Tarifs des engrais organiques

Pour savoir quel type d’engrais organique,il faut savoir quel en est le prix, on doit se tourner vers les spécialistes dans le domaine. Avant de se décider pour lequel se pencher, il faut consulter la composition pour voir si le type d’engrais organique choisi correspond bien aux besoins. Ensuite, par rapport au budget, il faut comparer le prix de plusieurs engrais du même type. Le prix de l’engrais organique se compte au kilo ou au litre, selon le type d’engrais organique dont il s’agit. Les cornes broyées, le guano ou le sang desséché ont le prix qui se calcule au kilo. Pour la corne broyée et le sang desséché, le prix va de 5 à 11 euros. Quant au guano, cela varie de 6 à 12 euros. Pour le fumier déshydraté, le compost ou encore le terreau, cela se fait au litre. Si le litre du compost prêt à l’emploi est de 0,25 euro, le prix du litre de fumier déshydraté varie de 0,25 à 0,45 euro. Le terreau se vend entre 0,2 à 0,85 euro le litre.

Quelques conseils pour choisir son engrais organique

Quand on choisit le type d’engrais organique que l’on va utiliser, il faut connaître sur quel type de sol l’engrais va être utilisé. Cela permettra de savoir quel engrais exactement est le mieux adapté au sol et aux plantes qui vont y être plantés. La teneur en azote, phosphore et potasse (NPK) jouera donc un grand rôle lors de la sélection de l’engrais. Le NPK sera ici exprimé en % par rapport à la masse d’engrais. Le compost de fumier et la farine de luzerne ont à peu près la même teneur en NPK : 2-1,5-1,5 pour le compost et 2,5 -1 -1,5 pour la farine de luzerne. Ils sont surtout à utiliser bien avant la plantation. Le guano de chauve-souris, de composition 8-6-1, s’utilise entre les cultures, c’est-à-dire pendant la rotation, ou juste avant l’ensemencement à la fin du printemps. Cela est dû à son absorption rapide. L’émulsion de poisson s’utilise comme un additif pour rehausser le niveau d’azote à cause de sa composition de 9 -0 -0.

Les alternatives

Utilisées en tant qu’engrais, les algues marines sont très bénéfiques pour les cultures à forte teneur en cendre et aussi pour les céréales. Avec une composition de 1 -2 -5 les algues marines sont aussi riches en zinc et en fer. L’engrais le plus utilisé est le fumier de vache, surtout par les jardiniers. Il a une bonne valeur nutritive et une excellente capacité d’absorption. Sa composition en NPK est de 2,5 -1 -1,5. Contrairement au fumier, le lisier ne s’utilise qu’en agriculture. Le lisier du porc a une teneur NPK de 0,56 -0,33 -0,46. Le compost de fumier est excellent pour le sol parce qu’il augmente sa teneur en humus sur le long terme. L’efficacité azotée du fumier est aussi améliorée par son compostage. La composition du fumier composté est de 0,5 -0,32 -0,7 en azote, phosphore et potasse. Le compost de fumier peut aussi être utilisé dans l’assainissement du sol. Il est également utilisé en combinaison avec une faible dose de lisier. Ceci pour adoucir sa forte teneur en azote que certaines cultures ne peuvent pas supporter directement.

Pourquoi notre consommation d’avocat est un désastre écologique…
Adopter une poule c’est aussi faire un geste pour la Planète !